CRU Université de Belgrade: Conférence « Les politiques des Lumières : en deçà des amalgames révolutionnaires et républicains, un pluralisme certain » donnée par Jean-Jacques Tatin-Gourier

Le mercredi 16 mars 2016 à partir de 18h, M. Jean-Jacques Tatin-Gourier, professeur des universités, a donné une conférence au CRU de l’Université de Belgrade sur le thème suivant : « Les politiques des Lumières : en deçà des amalgames révolutionnaires et républicains, un pluralisme certain ».

2 - 16 mars

Jean-Jacques Tatin-Gourier est un grand spécialiste du XVIIIe siècle français, professeur agrégé et docteur d’Etat, titulaire de la chaire de littérature du XVIIIe siècle à l’Université de Tours. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux Lumières et à la pensée politique du XVIIIe siècle, ainsi qu’à l’histoire coloniale : Le Contrat social en question (Presses universitaires de Lille, 1989), Lire les Lumières (Dunod, 1996), André Chénier, poésie et politique (en collaboration avec Jean Marie Goulemot, Minerve, 2005), Procès du philosophisme révolutionnaire et retour des Lumières (Presses de l’Université Laval de Québec, 2008), La France coloniale à l’assaut de la Chine (2012), etc.

Dans cette conférence, le professeur Tatin-Gourier circonscrit les positions politiques des principaux penseurs des Lumières, afin de mieux comprendre et nuancer leur diversité. En effet, la Révolution française et la culture républicaine du XIXe siècle ont eu tendance à gommer les divergences et contradictions qui partagent le champ politique des Lumières. Par leurs amalgames accusateurs (que l’on pense au « C’est la faute à Voltaire, c’est la faute à Rousseau » ironiquement chanté par Gavroche sur sa dernière barricade) les conservateurs ont peut-être plus encore brouillé les lignes de partage entre partisans de l’absolutisme éclairé, tenants d’un constitutionalisme “à l’anglaise” et théoriciens de la souveraineté du peuple.