CRU Université de Belgrade: Atelier-débat sur le roman “Boussole” de Mathias Enard dans le cadre du projet “La liste Goncourt-Le choix Serbe” pour 2016

Le 15 mars 2016 un atelier-débat sur le roman Boussole de Mathias Enard a réuni les enseignants de littérature française du Département d’Etudes françaises de l’Université de Belgrade et les étudiants du même Département qui participent au projet « LA LISTE GONCOURT – LE CHOIX SERBE ».

1a  - 15 mars

2 - 15 mars

Ce projet a été mis en place conjointement par l’Institut français de Serbie et les Départements d’Etudes françaises des universités publiques de Serbie. Cette année notamment le BECO de l’AUF a facilité le déroulement du travail sur la sélection du roman préféré des étudiants de Belgrade par une dotation de liseuses électroniques au CRU de Belgrade, de façon à ce que les étudiants participant au projet puissent utiliser les liseuses pour la lecture des quatre romans finalistes du prix Goncourt 2015 (Nathalie Azoulai, Titus n’aimait pas Bérénice, P.O.L. ; Mathias Enard, Boussole, Actes Sud ; Hédi Kaddour, Les Prépondérants, Gallimard ; Tobie Nathan, Ce pays qui te ressemble, Stock).

3  - 15 mars

4 - 15 mars

5 - 15 mars

Voici ce que dit le site de l’Académie Goncourt au sujet du projet (http://academie-goncourt.fr/?article=1370639205) :

« La Liste Goncourt / Le choix Serbe est une initiative de l’Institut français de Serbie. Il entend renforcer la motivation des apprenants de langue et littérature françaises, faire découvrir de nouveaux auteurs et accroître la visibilité des études francophones. Les quatre départements de littérature et civilisation françaises des Universités serbes (de Belgrade, Novi Sad, Niš et Kragujevac) participent à l’opération organisée sous l’égide de l’Institut français de Serbie. Les départements universitaires reçoivent les 4 livres de la dernière sélection du prix Goncourt établie à l’automne. […] Les livres sont distribués à la soixantaine d’étudiants intéressés et sélectionnés par les départements. Les étudiants se réunissent régulièrement avec leurs professeurs de littérature pour partager leurs impressions de lecture. Le vote a lieu début mai. Le prix est décerné à l’occasion des Journées Molière, des rencontres littéraires organisées par l’Institut français de Serbie en mai chaque année. Le lauréat couronné est invité à Belgrade l’année qui suit la proclamation et se voit remettre la traduction de son livre en serbe. Un membre de l’Académie Goncourt parraine chaque année l’événement : Didier Decoin en 2012, Paule Constant en 2013, Marie Dabadie et Bernard Pivot en 2014, et Régis Debray et Didier Decoin en 2015. »