CRU Université nationale d’économie de Kharkiv Simon Kuznets: Souvenirs du festival des étudiants francophones

Valeriia SHPAKOVA, étudiante de l’Université nationale d’économie de Kharkiv Simon Kuznets:
“J’ai eu de la chance de participer au festival des étudiants francophones de l’Europe Centrale et Orientale, qui a eu lieu les 11-15 avril 2016 à Bucarest, en Roumanie. C’était un événement inoubliable qui m’a offert une belle opportunité de pratiquer mon français, d’améliorer mes compétences de communication et d’apprendre beaucoup de nouvelles choses. L’ambiance de cet événement a été excellente.
Les journées ont été parfaitement programmées. Le matin les étudiants ont participé aux différentes conférences et excursions. J’ai beaucoup aimé la rencontre avec les directeurs des ressources humaines des entreprises françaises en Roumanie telles que PAYE, Orange, Michelin, Citroën et autres. Ils nous ont présenté leurs entreprises, les conditions du travail, et les possibilités, pour nous autres étudiants, d’être intégrer à l’avenir au sein du personnel de ces entreprises.

kha

Nous avons eu l’occasion de visiter l’Institut National de Recherche-Développement pour la Physique et l’Ingénierie Nucléaire “Horia Hulubei” et le Palais du Parlement roumain.
L’après-midi a été réservé aux travaux de plusieurs ateliers: chorégraphie, chanson, journalisme, découvertes, théâtre et régie. Moi, j’ai pris part à l’atelier de chorégraphie. Les répétitions ont été difficiles, mais grâce à notre travail et le travail de notre chorégraphe Florin Chiritescu nous avons parfaitement réussi au gala concert de vendredi le 15 avril.

kh

Le soir, pendant les dîners les étudiants ont traditionnellement présenté leurs pays. Nous avons présenté l’Ukraine mercredi, la troisième journée du festival. Les étudiants ukrainiens habillés en costumes nationaux ont fait la projection des vidéos sur leurs pays, ont organisé des jeux et des quiz, ont dansé avec leurs amis étrangers des danses populaires ukrainiennes. Tous ont beaucoup aimé cette soirée consacrée à l’Ukraine.
Il est à noter que tout au long du festival, nous étions accompagnés par des volontaires roumains qui nous ont beaucoup aidés à faire connaissance avec la capitale roumaine. Je voudrais remercier particulièrement madame Cornelia Robu, notre coordinatrice, qui était toujours disponible à résoudre toutes les questions d’organisation de notre séjour à Bucarest.
Pour finir je n’ai qu’une chose à dire: «Longue vie à cette magnifique manifestation francophone!».”

k