Valbona Gashi- Berisha, investie dans le renforcement de la francophonie au Kosovo

Nous vous proposons aujourd’hui le portrait de Mme Valbona Gashi- Berisha, une française d’origine kosovare, chargée des cours de Littérature française et de littérature comparée à l’Université de Prishtina.

Qui est Mme Valbona Gashi- Berisha, professeure associée

  • Responsable du Département de la langue et de la littérature française à la Faculté de Philologie à l’Université de Prishtina,
  • Membre du Conseil de l’enseignement et des sciences de la Faculté de Philologie à Prishtina,
  • Membre du Conseil des doctorants de la Faculté de Philologie de l’Université de Prishtina depuis 2012, présidente de la conférence internationale francophone depuis 2014
  • Représentante pour la francophonie désignée par son universite,
  • Coordinatrice du Centre Universitaire Francophone (CUF) à Prishtina.

Parcours académique et professionnel

Après ses études de français à l’Université de Prishtina, elle a poursuivi son parcours universitaire en France à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, et a obtenu le Diplôme de DEA – Lecture littéraire et de Doctorat en Littérature comparée sur : Perspectives comparatistes à partir de l’œuvre de Sami Frashëri, étude du thème de la vendetta et de la bessa par rapport à d’autres écrivains européens.

Ses recherches portent sur la littérature et la didactique françaises, dans le cadre du FLE. Auteure de plusieurs articles scientifiques parus en albanais et en français dans la région ainsi que dans Cahiers d’histoire culturelle, « Voyage de mots de  la France au Kosovo nr 28 et dans la revue Xlinguae de Slovaquie.

Le français, au cœur de sa carrière

Les formations continues sur l’enseignement du français notamment sur le numérique l’aident dans sa carrière de professeure de littérature française. A travers les formations et les nombreuses activités universitaires, elle essaie de renforcer les partenariats avec les pays francophones. Elle développe un très grand nombre d’activités qui ont pour but l’affirmation et la diffusion de la langue française et de la culture francophone au Kosovo. Grace à l’AUF, elle a créé des liens avec ses collègues universitaires des pays limitrophes comme l’Albanie, la Roumanie, la Bulgarie, la Macédoine mais aussi elle construit de bonnes collaborations avec ses collègues français, grecs, irlandais, slovaques. Le français lui a apporté de l’aide pour les publications de ses articles dans des revues connues et indexées dans des plateformes comme scopus, erih plus, oaji. D’ailleurs, elle est membre scientifiques internationale de la revue Xlinguae de Slovaquie.

Son projet phare est…

Les projets d’une grande importance dont sa participation a été cruciale sont à la fois l’adhésion de l’Université de Prishtina parmi les membres de  l’Agence universitaire de la Francophonie et le dépôt du dossier du Kosovo en tant que membre associé à l’Organisation Internationale de la Francophonie. De plus, elle s’est beaucoup impliquée dans les démarches d’adhésion à l’AUF des autres Universités du Kosovo notamment l’Université de Gjakova.

Faire vivre la Francophonie au Kosovo

Impliquée dans l’organisation des activités dédiées au Mois de la Francophonie au Kosovo, elle  propose de plus des formations pour les enseignants du FLE.

Plaidant pour l’introduction du français dans les programmes des Facultés, elle promeut à tous les niveaux et sans cesse la langue française à l’Université de Prishtina et aux autres Universités du Kosovo.

Très investie à la création du Centre Universitaire Francophone, ce projet lui tient le plus à cœur. “Grâce à ce projet, je peux proposer des activités francophones très diverses et innovantes aux jeunes afin de faire rayonner la langue française et la francophonie dans notre université et de permettre aux jeunes de se rapprocher de cette langue et de la culture francophone”.     

À travers le Centre Universitaire Francophone, elle cherche à créer des conditions optimales de travail dans les domaines de la didactique et de la recherche à travers une méthodologie moderne d’enseignement/apprentissage. Pour ne citer que quelques-uns : le développement des cours innovants en utilisant des manuels, supports didactiques, livres numériques et numérisés, dictionnaires électroniques ou l’incitation des étudiants à apprendre la langue française et à connaître davantage la culture francophone dans les Facultés.

Pour la contacter