Máté Kovács, à la recherche des méthodes innovantes d’enseignement

Máté Kovács

Professeur de langue, traducteur-interprète et linguiste de formation, Máté Kovács est actuellement enseignant-chercheur au Département d’Études Françaises de l’Université Eötvös Loránd (ELTE) de Budapest. Depuis mars 2014, il est également co-responsable du Centre de Réussite Universitaire (CRU) de cette même université. En outre, il fait partie, en sa qualité de secrétaire, du comité de direction de l’Association Hongroise des Enseignants de Français (AHEF).

Un engagement actif envers la Francophonie

Toute son activité professionnelle est liée à la langue française, ses nombreuses fonctions lui permettant de s’engager activement dans divers projets francophones. Depuis plusieurs années, il participe dans l’organisation de la Grande Dictée francophone du Centre Interuniversitaire d’Études Françaises (CIEF) de l’Université ELTE, l’un des événements phares du mois de la francophonie en Hongrie, rassemblant chaque année 300-400 élèves, étudiants et professeurs de FLE 

« C’est une véritable fête de la langue française qui met à l’honneur des auteurs francophones dont les œuvres sont lues par des personnalités importantes ».

Grande Dictée francophone

De plus, il contribue à l’organisation de colloques internationaux et d’autres rencontres scientifiques ainsi qu’à celle de formations pédagogiques, en particulier l’Université d’été régionale des professeurs de français (Budapest). Ces événements ont bénéficié à plusieurs reprises du soutien accordé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

A la recherche des méthodes innovantes d’enseignement

Dans son travail d’enseignement universitaire, il cherche à utiliser des méthodes innovantes et créatives afin de renforcer la motivation de ses étudiants.

« Par exemple, lors de mes cours de linguistique et de didactique du FLE, je mets l’accent, entre autres, sur l’emploi des nouvelles technologies pour rendre les cours plus interactifs et diversifier les méthodes d’apprentissage ».

Le français, un moyen pour découvrir d’autres cultures

Du point de vue scientifique, la langue française lui a permis de participer à de nombreux colloques dans plusieurs pays européens, cette langue devenant ainsi non seulement un outil de communication et de recherche mais aussi un moyen pour découvrir d’autres cultures.

Ses perspectives francophones

A l’avenir, il souhaite poursuivre ses activités scientifiques, d’enseignement et d’organisation afin de développer encore davantage la présence de la francophonie dans son université et, de manière plus générale, en Hongrie.