Ion Guţu, un esprit francophone innovateur

Ion Gutu

Ion Guţu, maître de conférences, professeur de français à l’Université d’Etat de Moldavie, expert scientifique national et international, est un passionné d’histoire de la langue, de la culture et de la civilisation française et francophone, de même que du folklore national et international vu sa formation chorégraphique en parallèle.

Qui est Ion Gutu

Il a 57 ans et est marié depuis 1984, devenant père de deux enfants et d’une famille totalement francophone. Le parcours professionnel commence en 1984 comme traducteur-interprète militaire. Les étapes de sa carrière académique ont été poursuivies à la Chaire de Philologie Française de l’Université d’Etat de Moldavie où il devient assistant, maitre-assistant, maitre de conférences, étant élu chef de cette chaire pour 2 mandats (2005-2010, 2010-2014). Depuis 2014, il est maître de conférences et fondateur du Département de Linguistique romane et communication interculturelle à la même université.  

Grace au français, Ion Guţu effectue, depuis 1988, une dizaine de stages didactiques, scientifiques et culturels en France qui lui permettent de soutenir avec succès sa thèse de doctorat (1999), consacré au Mot-symbole dans le cadre de l’idiolecte poétique des romantiques (V. Hugo et M. Eminescu). En plus, il soutient comme expert scientifique des discours en français au Conseil de l’Europe sur les problèmes de l’éducation européenne.

Il s’intéresse à l’analyse du texte littéraire français, l’histoire de la langue française, l’éthique professionnelle, la typologie textuelle et la traduction poétique, la sémiotique, l’herméneutique, la poétique, la symbologie ou aux théories sémiopragmatiques modernes.

Ion Guţu devient membre du Conseil National pour le Curriculum auprès du Ministère de l’Education, de la Culture et de la Recherche, étant en même temps expert scientifique au Comité du Directorat de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Conseil de l’Europe, membre des Comités de lecture des revues internationales, comme Le Français dans le monde, pour ne donner que quelques exemples.

Ion Guţu est concepteur et auteur des curricula nationaux des langues étrangères (1996-2019), des curricula de français pour les classes bilingues (2008), expert coordinateur de tous les curricula nationaux des langues (2019), formateur des formateurs de français au niveau national et international. Ilm est également auteur de manuels et supports didactiques nationaux (La Symbologie) et internationaux (Horizons francophones : des Balkans au Caucase).

Très investi dans le développement de la francophonie universitaire

Il est aussi initiateur de l’organisation des colloques scientifiques internationaux en philologie francophone avec l’attribution du titre de Membre d’Honneur du Département ou de Docteur Honoris Causa de l’UEM aux personnalités francophones de l’étranger, de l’élaboration et de la publication des premiers Actes des colloques scientifiques internationaux, de la constitution des ateliers scientifiques thématiques en français pour les étudiants en licence, master et doctorat et des premiers lancements de livres francophones à la faculté. Il est de même organisateur et président des concours francophones nationaux et internationaux, initiateur de l’attribution des prix et diplômes nominaux dans le cadre des concours francophones, des diplômes nominaux et des prix pour le meilleur étudiant en licence et master du département. Il organise des écoles d’été pour les élèves olympiques francophones et contribue à l’organisation pour la première fois dans la république des Olympiades Internationales de français et où les élèves moldaves gagnent les meilleurs prix pour leur pays.

Un esprit innovateur

En tant que maître de conférences, Ion Guţu introduit dans le circuit glottodidactique moldave si bien des cours pratiques de sémantique, stylistique, linguistique, pragmatique, sémiotique, herméneutique du texte littéraire, que des cours de sémiotique et herméneutique générale, de poétique et de symbologie. Sa méthodologie novatrice dans l’enseignement de l’herméneutique repose sur les niveaux d’interprétation du texte, acceptée aussi par d’autres départements de la république, sur les degrés de réception et sur la typologie des compétences du récepteur. Il esquisse une nouvelle dimension pour les recherches comparées de l’imaginaire symbolique, définit le concept du signe esthétique, évalue et détermine la dimension quantitative et qualitative de sa sémantique polyvalente, établit la typologie des signes esthétiques en fonction des mêmes niveaux d’interprétation textuelle, promeut une nouvelle typologie d’intertextualité dans l’aire scientifique moldave, dévoile dans le cadre de la sémantique interprétative les catégories de la motivation et de la métamotivation du signe linguistique et esthétique.

Ion Gutu a bien identifié « le besoin de la continuité entre les cycles secondaire et universitaire dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères et du français qui m’a amené à élaborer et développer une théorie curriculaire moderne (la promotion des compétences dans le système éducationnel national, du polycentrisme éducationnel, de la centration sur l’apprenant comme dominante), de nouveaux domaines curriculaires pour l’expérience moldave (communication,  culture, connexion, comparaison, communauté) et une nouvelle typologie de compétences (linguistique, communicative, pragmatique, pluri/interculturelle) correspondant au CECRL ».

La didactique de l’Histoire de la langue française connait aussi une approche originale de l’évolution du système phonétique par le prisme de la dichotomie quantité-qualité (phénomènes mixtes/quantitatifs/qualitatifs). Les cours d’Histoire de la langue française en licence et de Sémiotique en master sont proposés sur la plateforme MOODLE de l’UEM  qui  médiatise, observe  et  cristallise les échanges entre professeur et étudiants. L’élaboration succincte de l’histoire de la francophonie moldave lui permet d’entrevoir une périodisation de celle-ci (élitiste, idéologisée, désidéologisée) et d’affirmer conséquemment les valeurs culturelles de la francophonie dans la république et au-delà de ses frontières.

Des perspectives francophones

Ion Guţu se propose en perspective d’organiser des mobilités francophones des étudiants dans le cadre des universités roumaines et moldaves, de faire inviter des professeurs francophones pour des cours en licence et master, d’organiser des conférences internationales en français, de promouvoir des concours nationaux en français pour les élèves et les étudiants en divers domaines, de soutenir et de promouvoir les Olympiades internationales de français. De même, il juge important de promouvoir une francophonie extrauniversitaire : « J’ai ainsi l’intention d’organiser les soirées francophones dans des centres d’agréments du pays avec l’invitation des professeurs, des étudiants et des élèves des autres universités ou lycées afin de rendre la francophonie moldave plus solidaire et conviviale ».