Anida Kisi, une communicante passionnée par l’enseignement

Anida Kisi

Maître de conférences, Département de Français, Faculté des Langues Étrangères, Université de Tirana.

Qui est Anida Kisi

Elle fait partie du corps enseignant de l’Alliance française de Tirana, étant également examinatrice-correctrice habilitée par le CIEP des examens DELF-DALF et par le CCI-Paris-Ile-de France pour le test d’évaluation de français TEF. Elle est traductrice assermentée accréditée par le Ministère de la Justice albanais. Et depuis 2009, elle intervient en tant que formatrice dans les projets proposés par l’Agence universitaire de la Francophonie ayant conçu et animé de nombreux stages de formation en Albanie, Moldavie et Kosovo.

Son parcours académique et professionnel

Titulaire d’un Master en Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales, à finalité professionnelle, à l’Université de Cergy – Pontoise, France, et d’un Master recherche en Sciences du Langage et Stylistique à l’Université de Tirana est a achevé son parcours académique avec un doctorat. Elle est devenue docteure en Sciences du Langage et de la Communication, Université de Tirana, Albanie, à la suite de la soutenance de sa thèse sur « L’événement par les images du conflit du Kosovo dans la presse quotidienne albanaise et internationale à la lumière des théories de communication », elle avait

Le français a marqué sa carrière

Son premier contact avec la langue française fut en 1988, alors que l’Albanie traversait l’une des périodes les plus austères de son histoire. 12 ans plus tard, elle obtient son diplôme d’études universitaires en Langue, littérature et civilisation françaises avec d’excellents résultats et décide de travailler au Kosovo de l’après-guerre au sein de structures francophones de coopération internationales, humanitaires et gouvernementales.

« Cette expérience m’a permis de cristalliser des idées sur mon avenir, d’affirmer ma prédilection pour le domaine de la communication et ma passion pour l’enseignement » confirme-t-elle.  Elle poursuit donc sa carrière académique à l’Université de Tirana. Une bourse du gouvernement français en 2006 lui ouvre la perspective de se spécialiser dans le domaine de la communication à l’Université de Cergy-Pontoise. Grace à son parcours francophone, Anida Kisi contribue à la conception des nouveaux curricula de Licence et de Master en communication interculturelle et touristique offerts par la Faculté des Langues Etrangères.

Projet le plus apprécié

Le projet le plus intéressant est sans doute « La réalisation des audioguides en français pour le Musée National des Feuilles de Tirana ». Grâce à ce projet, les voix des étudiants du Département de français accompagneront dorénavant les visiteurs francophones d’un des musées les plus intrigants en Albanie.

Selon Anida Kisi « c’est très important de faire connaître la diversité des compétences aux étudiants et donc des débouchés auxquels ils peuvent prétendre à l’issue de leur formation ».

La réussite de ce projet a consolidé la conviction que le domaine de la communication interculturelle et touristique offre un terrain vierge et avec plein de possibilités d’exploitation soit du point de vue de la recherche que des formations, des outils et des actions. Le projet a eu un impact positif concernant l’image et la notoriété de la francophonie auprès des partenaires locaux. Il a contribué à une visibilité accrue du travail sérieux mené par le Département de français et du soutien de l’AUF auprès des structures universitaires, ministérielles et d’entreprenariat.

Des perspectives pour l’avenir

  • En offrant en continu des enseignements de qualité et des activités encourageantes et motivantes pour les étudiants,
  • En proposant et mettant en place des projets impliquant les universités francophones de la région,
  • En profitant davantage des opportunités d’échange et de mobilité Erasmus,
  • En soutenant et développant l’esprit critique des jeunes et leurs initiatives relatives aux phénomènes sociaux,

Voilà quelques pistes à suivre…