Lucia Balanici réussit toujours à joindre l’utile à l’agréable

Lucia Balanici

Enseignante de français, chargée de cours à l’Université d’État « Alecu Russo » de Bălți depuis 2001

Qui est Lucia Balanici

Elle est née à Popeștii de Jos, un village pittoresque traversé par la rivière Cainari, au Nord de la Moldavie. Nature artistique, active et très énergique, elle participait à toutes les activités culturelles organisées dans le cadre de l’école de son village natal, ou au niveau régional et républicain. Dès son enfance elle rêvait de devenir chanteuse, mais, étant au septième, le jeune professeur de français, venu enseigner dans leur école, a marqué définitivement son destin et son avenir professionnel.

Un parcours choisi grâce à ses professeurs de français

Elle a continué ses études secondaires à l’École Normale de Soroca (actuellement le Collège Pédagogique « Mihi Eminescu »), où elle a réussi à renforcer ses connaissances en français et consolider ses aspirations – se faire interprète de langue française ou professeur de français. Son ambition et sa ténacité l’ont aidée à voir son rêve réalisé. Et voilà qu’en 1997 elle devient étudiante à la Faculté des Langues Étrangères de l’Université d’État « Alecu Russo » de Bălți, la spécialité Langue française et langue anglaise. Une autre personnalité, qui a défini son parcours professionnel, a été l’illustre linguiste et professeur de français Mircea Ioniță. C’est le professeur qui a contribué à sa formation intellectuelle et multiaspectuelle, grâce à ses compétences et sa responsabilité professionnelle, encyclopédisme, aptitudes et maîtrise pédagogique.

Le grand maître lui a inspiré un grand amour pour le français et surtout pour la grammaire et l’histoire de la langue française, domaines assez complexes de la science linguistique, mais qui semblaient extrêmement claires et explicites par le biais de ses explications, car il possédait une géométrie limpide du mot, ressentant sa valeur. Il a su aussi servir la lettre française avec beaucoup d’abnégation et de savoir-faire.

Ainsi, depuis 2001, embauchée à la Chaire de philologie française de la Faculté des Langues Étrangères, Lucia s’est entièrement consacrée à son métier avec beaucoup d’assiduité, de persévérance et d’application à son travail tout en enrichissant graduellement ses compétences professionnelles. « Je travaille beaucoup avec les étudiants et pour les étudiants, essayant de conquérir l’esprit étudiant et devenir boussole d’orientation intellectuelle pour ses disciples » confie-t-elle.

Une enseignante très investie

Elle a réussi à s’imposer harmonieusement dans les domaines didactiques et scientifiques, en mariant parfaitement les deux dimensions – lors de son activité pédagogique, elle a réussi à obtenir la maîtrise en philologie et faire des études de doctorat. Durant les dix-huit ans de carrière, elle a enseigné plusieurs disciplines en FLE, FOS et théorie de la langue, comme par exemple la morphologie et la syntaxe française, la grammaire théorique de la langue française, l’histoire de la langue française, la phonétique théorique du français, le langage mass-média français, la typologie des langues romanes, etc.

Elle a participé à une trentaine de Conférences et Colloques Scientifiques nationaux et internationaux, a publié 20 articles didactiques et scientifiques, a suivi plus de 30 ateliers et stages de formation professionnelle. La mise en place des projets francophones promus et soutenus par l’Agence universitaire de la Francophonie sont venus perfectionner et consolider la dimension professionnelle de Lucia. Elle a été entraînée dans plusieurs projets, qui lui ont permis d’élargir le spectre académique de ses activités et le centre de ses intérêts. Ces projets ont ouvert les portes à de nouvelles collaborations avec des universités du pays et de l’étranger.

Le projet qui lui tient au cœur

Un projet qui l’a fait enrichir ses compétences professionnelles en FOS a été „Renforcement du français et de la recherche en français pour les étudiants non-spécialistes dans un climat multiculturel et francophone”. Avec nombreux partenaires dont l’Université des Sciences Agricoles et Médicine Vétérinaire « Ioan Ionescu de la Brad » de Iaşi, l’Université des Sciences Agricoles et Médicine Vétérinaire de Cluj-Napoca, l’Université « Dunărea de Jos » de Galați et l’Université de Zagreb, Croatie, ce projet a mis en place plus de 20 activités. Des exemples : deux Colloques Internationaux, l’organisation de 9 stages de formation pour les membres du projet, des stages de recherche pour 5 membres du projets, la publication des recueils de résumés et d’articles des deux colloques (version papier et électronique), le produit final étant l’élaboration d’un manuel FOS pour les étudiants des facultés non philologiques « Communiquer en FOS. Renforcement du français pour les étudiants », publié à une édition belge.

Atelier de traduction – Savoir-faire et faire-savoir dans l’activité de traduction

Un projet phare pour le rayonnement de la Francophonie

Le Centre de Réussite Universitaire ouvert dans le cadre de l’Université d’État « Alecu Russo » de Balti, dont Lucia est devenue Responsable en 2013, a eu un impact positif dans la promotion de la langue française dans l’espace universitaire de la capitale du Nord et a favorisé l’augmentation des effectifs d’étudiants francophones. La responsabilité pour la mise en place des activités qui puissent améliorer la qualité et l’efficacité de l’apprentissage du français et favoriser la pratique des méthodes innovantes dans l’enseignement du français ont rendu Lucia plus active, ambitieuse, tenace et dynamique dans son travail. Grâce à l’activité productive des responsables de CRU – Lucia Balanici et son ex-collègue Victoria Ungureanu, le centre est devenu un espace francophone privilégié, destiné à moderniser les compétences éducationnelles, renforcer les compétences universitaires, professionnelles et communicatives. Chaque année bénéficiant aussi de l’appui de ses collègues du Département de langue roumaine et philologie romane et par l’Antenne de Chisinau de l’AUF en ECO, elle organise des activités culturelles, didactiques et scientifiques pour les étudiants (tables rondes, soirées littéraires, concours d’intelligence, de création et d’ingéniosité, ateliers de formation en didactique et traduction, conférences scientifiques interuniversitaires organisées par visioconférence avec les CRU des autres universités francophones). Ces activités aident à stimuler la communication en français, la participation et l’intégration active des étudiants, à développer leur esprit critique et leur pensée systémique, organiser des activités communes avec d’autres centres de réussite et développer la liberté académique. Les enseignants universitaires ont aussi bénéficié de beaucoup de formations continues et permanentes en français, grâce au fonctionnement du CRU (« Apprendre et enseigner avec TV5Monde », « Exploitation du TBI en classe de langue », « Utilisation des logiciels libres de droit pour le traitement des données audio et vidéo »,  « Conception des scénarios d’apprentissage », « Didactique du film de court métrage »,  « Création et gestion d’un cours en ligne », etc.), chose qui a permis une communication et une collaboration pluridisciplinaire et multiaspectuelle entre les professeurs de différentes facultés et diverses institutions académiques francophones.

De plus, l’organisation des activités culturelles et artistiques a permis à Lucia de ne pas oublier son rêve d’enfance et de joindre toujours l’utile à l’agréable. Elle a la possibilité de sentir la musique dans l’objet de son métier – le français par la musique – et de vivre les mêmes émotions à côté de ses étudiants.