Journal de quarantaine version étudiant – Numéro 4, Essayez de vous concentrer sur les bonnes choses !

Je m’appelle Mohamed Fahd Bahi, de nationalité Tunisienne, étudiant en 3ème année en médecine générale, à l’Académie de Médecine de Dnipropetrovsk, président de l’association Jasmin responsable des étudiants étrangers, et membre au conseil des étudiants à l’Académie.

Le 13 mars le gouvernement a annoncé le début du confinement en Ukraine, une anticipation pour se protéger contre la propagation du corona virus.

Notre Académie a été bien prête pour prendre les bonnes décisions aux bons moments, on a déjà une plateforme numérique qui facilite à l’étudiant de trouver :

  • toutes les facultés de l’Académie
  • tous les départements
  • tous les contacts des professeurs et du décanat
  • les manuels électroniques
  • le journal électronique qui contient les notes et les absences de chaque étudiant
  • les nouveautés de l’Académie

Non seulement cela, en fait, la communication avec l’administration était facile grâce aux groupes Viber, Facebook qui réunissent tous les étudiants ce qui rend l’information plus facile à transmettre et grâce à toutes ces sources, on a pu commencer les études en ligne le lendemain, sans rater aucun cours.

Chaque jour selon l’emploi du temps habituel nous recevons les cours en ligne, même les amphis étaient en diffusion directe, et, après, les professeurs postent les cours sur la plateforme ou sur Google Classroom et nous résolvons les exercices et les envoyons par mail dans 24h.

D’une autre part on a retiré notre argent liquide de la banque et on a fait les courses suffisantes pour un mois et on est resté à la maison tout en respectant les règles du confinement.

En ce moment la situation commence à s’aggraver de jour en jour, le nombre des cas s’est élevé progressivement, tout le monde panique, et on avait une difficulté d’acheter les masques et les antiseptiques qui se vendaient seulement pour les citoyens ukrainiens, mais heureusement que l’Académie nous a contacté pour nous fournir des masques et des antiseptiques pour se protéger.

Les aéroports sont fermés et les vols annulés. Alors tout le monde contacte son ambassade pour rentrer au pays et se sauver. Notre ambassade nous a conseillé de rester et de respecter les règles mises par le gouvernement ukrainien vu que la situation n’était pas si grave.

À l’approche de la fin du confinement, et vu le nombre des cas élevé comme dans la plupart des pays du monde qui combattent le corona virus, le gouvernement a annoncé la prolongation du confinement jusqu’à le 24 avril.

En ce moment-là, la situation s’est aggravée, la plupart des étudiants étrangers avaient des problèmes financiers vu que les banques fermaient et ils ne peuvent plus recevoir des mandats ce qui a créé la panique au cœur des étudiants et leurs familles.

Notre ambassade fait des démarches et décide de nous faire évacuer dans les jours suivants et aussi de fournir de l’aide financière aux étudiants.

Enfin j’attire votre attention que le confinement ce n’est pas les vacances pour se reposer. Restez à la maison, essayez de faire les courses en une fois, ne sortez qu’en urgence, vous avez une chance en or pour réviser ce que vous avez raté, la situation est difficile pour tout le monde, essayez donc de vous concentrer sur les bonnes choses.

Je tiens à remercier l’administration et les professeurs qui étaient toujours présents pour répondre à toutes nos questions, en demandant de nos nouvelles et en nous consolant.