Traduction multimédia à l’Université d’État V. Brusov, Arménie

A l’occasion de la Journée internationale de la traduction l’Université d’Etat V. Brusov et le CNF d’Erevan vous invitent à la projection des documentaires traduits et doublés par les étudiants de la filière française de l’Université.

La traduction multimédia favorise la formation et le développement des compétences interculturelles qui permettent à l’apprenant de mieux comprendre les réalités culturelles des différents peuples et de trouver des moyens de les traduire, de les transmettre à la culture cible.

Les cours de la traduction multimédia sont conçus pour les étudiants en licence et en master de la filière française de l’Université d’État Brusov. Ces cours permettent à l’apprenant d’enrichir son vocabulaire, de développer des compétences en traduction écrite et interprétariat, la capacité d’utiliser l’Internet et les logiciels informatiques nécessaires à la traduction multimédia, des compétences en sténographie, ainsi que de percevoir les caractéristiques stylistiques du texte et de fournir des informations sur le domaine des médias francophones.

Une attention particulière est accordée à l’étude des expressions rhétoriques, des figures de style du point de vue traductologique. Les programmes médiatiques, les articles publicitaires, les critiques, les documentaires et supports publicitaires, les longs métrages, les dessins animés sont étudiés comme des genres du discours spécifiques.

Bien que ce genre de traduction offre une assez grande liberté sur les plans du contenu, elle présente des contraintes temporel et graphique à dépasser sur le plan du sous-titrage.

Pendant nos cours de traduction multimédia, les étudiants de notre université ont déjà traduit de l’arménien vers le français et vice versa des dessins animés et des films documentaires, riches en contenu interculturel. Certains de ces films sont déjà doublés par nos étudiants («Tout conte fait», «La fée du robinet», «La nouvelle voiture de Bob», «Le rêve retrouvé», «Le lavache», «Houri la Pourrie», «Le pouvoir des couleurs», « Les rois de France», « Martiros Saryan», «Les 10 merveilles de l’Arménie».

Les deux films que nous voulons présenter à votre attention sont des films documentaires. Le choix est conditionné par le désir de partager avec vous l’information sur l’histoire et la culture de notre pays.

En Arménie, le premier pays du monde ayant adopté le christianisme comme religion officielle, il n’est pas difficile de trouver des reliques témoignant de son histoire millénaire. Dans les gorges, sur les rochers, dans tous les recoins des villes et des villages on peut découvrir des vestiges parfois à moitié détruits, à moitié légende, à moitié réalité, fruit de la pensée et du génie arméniens.

Le film «Les 10 merveilles de l’Arménie», vous promet un voyage inoubliable à travers le passe et le présent de notre pays.

Le deuxième film présente la vie et l’œuvre du grand peintre arménien, Martiros Saryan, dont les peintures ne cessent pas de charmer et de ravir étant une source d’inspiration pour les amateurs de l’art moderne.