Archives du mot-clé UNACAErevan

L’architecture moderne en France

Le 20 avril le CRU de l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie a organisé une présentation sur l’architecture moderne en France interprétée par les stagiaires de l’UANAC, étudiantes de Master de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand Astrid Dumas et Fantine Pingot.

Les constructions et les thèmes proposés : Quartier Confluence & musée (LYON), du Centre Pompidou (METZ), de la Fondation Louis Vuitton (PARIS), de Mucem (MARSEILLE).

18076797_1839542732973078_1383308805253160122_o 18056338_1839542672973084_419342800371157097_o

17991604_1839542669639751_3617189869827724133_o 17917737_1839542676306417_2561254562904093382_o

La revitalisation du site historique

Dans le cadre de la saison de la francophonie les deux jeunes architectes de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand Astrid Dumas et Fantine Pingot qui font leur stage professionnel à l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie ont fait une présentation sur le concours et le programme « Revitalisation d’un site historique par imbrication d’ancien et de nouveau » (IACOBUS).

17632397_734109133436772_5172941494479175049_o

17622021_734099820104370_2016922008424242869_o

Le programme de concours IACOBUS a été lancé en 1995 et c’est déjà la 22ème édition du concours. Au Programme IACOBUS participent les étudiants de Master2 de l’Université de la Corogne d’Espagne, de l’Université de Regensburg d’Allemagne, de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand et de l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie.

17621753_734099963437689_9135881215787795820_o

17553599_734100156771003_7991089733412102558_n

Le projet d’Astrid Dumas et de Fantine Pingot visait la revitalisation du bâtiment historique de la prison situé au centre-ville par imbrication d’ancien et de nouveau. Par la nouvelle conception il comprendra le café, le service du spa et le centre de divertissement. Le projet se référait à la préservation des valeurs culturelles et historiques, des souvenirs et du patrimoine par la combinaison d’ancien et de nouveau, parce que, comme ont mentionné les étudiantes, le programme favorise également les échanges interculturels et la préservation des valeurs culturelles.